Kinésithérapeute en cabinet & à domicile : une fausse bonne idée ?

Kinésithérapeute en cabinet & à domicile : une fausse bonne idée ?

Vrai ou faux ? Il est possible d’être à la fois kinésithérapeute dans un cabinet et à domicile ? Vrai ! Concilier les deux nécessite une organisation au carré et te prendra beaucoup de temps ? Faux ! Aujourd’hui, découvrons Bryce, kiné avec Gudule qui se trouve dans cette situation et est pleinement épanoui. 

Fiche d’identité

Prénom : Bryce
Age : 25 ans
Métier : Kinésithérapeute à domicile & en cabinet
Credo : “Doucement mais sûrement !”

Un début d’activité marqué par une passion pour la thérapie manuelle

Diplômé depuis deux ans, Bryce a fait ses études à l’Ecole Nationale de Kinésithérapie et de Rééducation de Saint Maurice. En sortant d’école, il ne se sent pas encore prêt à se lancer seul dans l’exercice libéral. Il se lance donc tout d’abord en tant qu’intérimaire à l’hôpital, en parallèle duquel il se forme en thérapie manuelle. Mais Bryce se rend vite compte que les compétences acquises au cours de sa formation complémentaire n’étaient pas du tout applicables en milieu hospitalier. Au bout d’un an d’intérim, Bryce prend donc la décision de rejoindre un cabinet libéral, à Paris. 

Bryce se plaît dans le cabinet. Ses collègues sont sympas, il a tout l’équipement nécessaire pour effectuer ses prises en charges. Ayant déjà une petite base sur les techniques de thérapie manuelle, Bryce continue de progresser, notamment avec les patients lombalgiques. Cependant, il n’a pas un emploi du temps complet au cabinet : deux demi-journées sont libres.

“Au début je me suis dit que j’allais garder ces deux demi-journées pour mon temps personnel… Mais bon finalement ce n’est pas très productif. Au même moment, j’avais deux amis qui montaient leur start-up de kinésithérapie à domicile : Gudule. Ça avait l’air sympa, j’avais deux demi-journées de libre : je me suis lancé !” 

Le domicile, une occasion de sortir de sa zone de confort…et de son cabinet

Ce que Bryce trouve particulièrement avantageux dans l’exercice à domicile, c’est la possibilité de diversifier son activité. En effet, à domicile Bryce est confronté à des patients complètement différents de ceux qui se déplacent à son cabinet. Une occasion pour lui de dynamiser son quotidien et de changer ses habitudes.

“Le domicile c’est super ! Je vois des patients qui n’ont pas du tout les mêmes attentes. En fait, j’aime bien la séparation domicile/cabinet, ça casse la journée, la routine. En plus je peux faire un peu de vélo et ça me permet de sortir de ma bulle, c’est comme faire un plein d’énergie.” 

Kinésithérapeute en cabinet & à domicile

Choisir les pathologies prises en charge : un vrai plus selon Bryce

Sache qu’avec Gudule, nous mettons tout en œuvre pour que les patients que tu prends en charge correspondent à ton univers clinique !

“Ce que j’aime vraiment c’est que les équipes de Gudule t’aident à trouver des pathologies qui sont dans ton champ de compétence. Si on prend l’exemple du cabinet, vous aurez en général des patients qui viennent pour l’aura du cabinet. Ils ont donc des attentes élevées. Tu dois les prendre en charge. A domicile, tu te retrouves plus dans les patients que tu as. ” 

Le domicile, un secteur où l’on se sent particulièrement utile

Bryce apprécie également la relation qui se crée avec les patients à domicile. Les patients à domicile sont souvent dans une situation plus complexe que les patients qui se déplacent en cabinet. Il souligne la reconnaissance qui en découle envers le kinésithérapeute qui se déplace chez eux. Reconnaissance particulièrement appréciée à l’heure du petit déjeuner…

“Si vous vous essayez à la pratique du domicile, vous vous rendrez compte que vous avez forcément un patient “petit déjeuner”. C’est le patient qui te nourrit ! Tu arrives chez lui et tu as ton café et ton croissant et ça, ça n’a pas de prix.”

L’anecdote de Bryce

Bryce, c’est le premier kiné à avoir rejoint le réseau Gudule. Par conséquent, des situations anecdotiques, il en a vécu plusieurs. Il a choisi de nous partager celle-ci :

“Ce qui est cool aussi avec le domicile c’est de parcourir ton arrondissement de prédilection et de tomber dans des endroits un peu atypiques. Par exemple, une fois j’avais rendez-vous au quatrième étage d’un immeuble, et je me suis rendu compte que tout l’immeuble était détenu par mon patient. Donc, en bas il y avait les cousins, au milieu les parents, au dernier étage les grands parents. Je trouve ça assez marrant de voir où les patients vivent” 

Conclusion : kinésithérapeute en cabinet & à domicile, mission possible 😊

Aujourd’hui Bryce est accompli dans son activité de kinésithérapeute et pense avoir trouver un bon équilibre 

“Je vois beaucoup de personnes qui sont abattues par leur travail. Moi je suis content d’aller travailler et même si parfois je pars défaitiste sur une journée, je reçois beaucoup de compliments/remerciements et c’est ça que j’aime dans ce métier. C’est à toi aussi d’être vigilant : quand tu es kinésithérapeute, tu peux vite entrer dans un gros rythme de travail. Moi j’ai fait le choix de ne pas gagner des millions mais de conserver ma vie personnelle. Il faut donc trouver le bon équilibre” 

Chez Gudule, nous te laissons le choix de prendre en charge un seul patient, deux, 10, 30 ou plus encore. Tu pourras donc concilier une deuxième activité et ta vie personnelle, sans aucune contrainte. Et comme le dit si bien Bryce “Viens chez Gudule, et sors de ta bulle !”


Gudule logo

Nous voyons un téléphone portable sur lequel l'application du kinésithérapeute à domicile est ouvert. On constate qu'il a une tournée optimisée.






%d blogueurs aiment cette page :